Maison d'hôtes   

La Belle

de Puys

 

Ouverture le 5/06/20

 Réservez vite !

 

Vous rêvez d'un séjour hors du temps entre terre et mer ?

 La Belle de Puys, authentique manoir anglo-normand du 19ème siècle, vous accueille dans la petite station balnéaire  de Puys, à 10 min en voiture de Dieppe, de son port de plaisance et de son centre-ville animé.

Nos trois chambres d’hôtes personnalisées et leurs salles de bain privatives sont situées au 2ème étage.

Elles offrent une  vue magnifique sur la mer et/ou  la campagne alentour.

Le petit déjeuner gourmand est servi dans la salle de réception au rez-de-chaussée, face à un grand jardin ombragé de pins maritimes.

Nos hôtes disposent d'un salon intérieur avec télévision et coin musique et d'un salon de jardin dès les beaux jours.

L'accès aux chambres par l'entrée de la tourelle est romantique à souhait et permet une indépendance totale.

Envie de baignades, de promenades et d’activités sportives à proximité immédiate ?

De la propriété, la plage de Puys est accessible à pied en 5 minutes par un petit sentier confidentiel qui longe le club de tennis. Une petite randonnée par le chemin des falaises permet  d'accéder au quartier historique du Pollet à Dieppe.

Concernant la crise liée au Covid 19 que nous traversons, sachez que  toutes nos procédures de contrôle sanitaire ont été particulièrement renforcées pour que vous profitiez de votre séjour l'esprit  tranquille..

Vous trouverez le détail de notre charte de " bonne conduite" à l'accueil et dans votre chambre.

 Vous pouvez venir vous ressourcer à la Belle de Puys en toute sérénité.

 

Son Histoire

Elle débute dans les années 1890

à la Belle Epoque

Après s’être appelée « Mato Kade » puis « ma Tokade » et « Villa Gabrielle» la propriété, est vendue en 1926 à Charles Alphand, Consul Général de France. Elle est alors baptisée « La Jeannière » du nom de son épouse Jeanne Margerin de Crémont.


C’est l’âge d’or de cette villa dédiée aux fêtes et aux réceptions de toutes sortes, où les amis des quatre enfants de la famille Alphand se réunissent pour danser et disputer des parties de tennis. C'est à cette période d'exception appelée les Années Folles, que nous avons voulu rendre hommage.

 

En 1958 la propriété est vendue par les héritiers et devient un petit hôtel avant de redevenir dans les années 1970 cette maison particulière qui est désormais la nôtre et où nous avons inscrit notre propre histoire familiale et nos souvenirs.

                  

Un nom s’est imposé à nous comme une évidence : « La Belle de Puys »
Omniprésent, le charme opère dès le grand hall d’entrée avec son carrelage Art Déco.


L’esprit « Maison de Famille » est amoureusement entretenu par des meubles, des tableaux et des objets anciens rassemblés depuis des générations par les parents de l’actuelle propriétaire, ou chinés chez les antiquaires.


Nous avons également souhaité rendre hommage à de grands écrivains qui ont séjourné à Puys en leur dédiant à chacun une de nos chambres : A George Sand la chambre "Aurore" son véritable prénom ! A Alexandre Dumas la chambre "Milady", du nom de l’héroïne des Trois Mousquetaires, A Marcel Proust la chambre "Cattleya", petit clin d’oeil littéraire à Un Amour de Swann.

 

Partager un lieu, sa mémoire et sa douceur de vivre, en faire une parenthèse suspendue dans le temps, telle est l’ambition de cette maison d’hôtes.
Vous y êtes les bienvenu-e-s !

George Sand.

En 1868, George Sand est de passage à Dieppe après avoir séjourné chez son ami Gustave Flaubert qui habite Rouen. Elle découvre Puys presque par hasard,en passant par les falaises, lors d’une promenade solitaire et pédestre dont elle est coutumière. Sous le charme, elle s’installe pour un court séjour dans l’un des petits hôtels que comporte le hameau. Plus tard, elle parle de ce lieu magique à son ami Alexandre Dumas (fils) qui cherche un endroit pour vivre et écrire au bord de la mer sans trop s’éloigner de Paris. Elle lui dit:  » Allez à Puys, c’est l’endroit qu’il vous faut! »

Alexandre Dumas.

Alexandre Dumas suit le conseil de George Sand et fait construire un beau manoir où viendra s’éteindre en 1870 son père Alexandre Dumas, le grand auteur des Trois Mousquetaires. Ce manoir rasé en 1952 après les dégâts liés aux bombardements de la Seconde Guerre Mondiale, se trouvait non loin d’ici,
au n° 31 de notre avenue, qui porte son nom.
C’est donc à Puys, dans cette villa que son fils a fait édifier sur la falaise qu’Alexandre Dumas (père) vient passer les derniers mois de sa vie, contemplant inlassablement la mer de sa chambre. Il y meurt le 5 décembre 1870: « puisque c’est à Puys que l’on meurt quand on se nomme Dumas! »

Marcel Proust.

Il est venu à Puys à plusieurs reprises ; d’abord enfant avec sa grand- mère maternelle, probablement au Grand Hôtel de la plage aujourd’hui disparu, puis en Août 1895 lors d’un séjour à Dieppe avec son compagnon, le musicien Reynaldo Hahn.
Infatigable promeneur malgré son asthme chronique, Marcel Proust retrouve à Puys ses émotions d’enfance. Puys qu’il décrit comme « une villégiature très gentille, très pittoresque qui joint à la fois le plaisir de la campagne et de la mer. »
Est-il passé devant la « La Belle de Puys » lors de ses promenades ? S’est-il arrêté pour admirer sa tourelle et la vue alentours ? Voilà qui est fort probable !

 

Son Univers

  • La Belle de Puys
 

Contact & Réservation

64 avenue Alexandre Dumas Puys
76370 Neuville-lès-Dieppe

Séléctionnez la ou les chambres souhaitée(s) :
arrow&v
arrow&v

© 2023 par Frédéric SIMON